AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 October Lestrange }}

Aller en bas 
AuteurMessage
October Lestrange
Serpentard | Cunning and Hypocritical
Serpentard |  Cunning and Hypocritical
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 15/05/2008

Hogwarts Report's
Votre Maison: Serpentard
Sort Favoris: Silencio ; Serpensortia ; Endoloris
Relationship:

MessageSujet: October Lestrange }}   Ven 16 Mai - 16:40

I État Civil

    NOM : Lestrange
    PRÉNOM : October
    ÂGE : Dix-sept ans
    DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 18 octobre 2000
    NATIONALITÉ : Anglaise
    SANG : Pur
    MAISON : Serpentard


II. Description

    DESCRIPTION PHYSIQUE :

    « Andréa, quand est-ce que la petite arrêtera donc de grandir ? » demanda avec un humour totalement dépourvu de sens Jadersa Wilprice, une amie de sa tante Andraline Rosier, tout en posant sa main baguée sur la hanche de la demoiselle alors que l’autre enserrait une coupe en cristal. En vérité, l’orpheline n’était plus réellement petite, mais avait cessé de grandir depuis un an ou deux, fin de sa croissance. Mais à chaque fois qu’une connaissance de la sœur de sa mère venait au manoir, elle était traitée comme une poupée de porcelaine devant laquelle on s’extasie. October lui décocha alors un sourire charmant, comme elle avait appris à le faire, tout en pestant intérieurement. « Ca, je ne sais pas… » répondit Andraline en riant et sortant de sa cuisine, ramenant par la même occasion quelques toasts savamment disposés sur un plateau d’argent. « Et cette chevelure… » ajouta Jadersa tout en passant la main dans les cheveux de la Serpentard. « Ce n’était une couleur ni de Rabastan, ni de Celestia, ou je me trompe ? De qui les tient-elle ? » Andraline avança sa main pour récupérer son verre sur la table de bois verni avant de continuer : « Elle s’amuse à les faire passer d’une couleur à l’autre assez souvent, c’est pour ça. Mais elle doit les tenir de son père. Elle ressemble beaucoup à son père. » Jadersa parût étonnée de cette réponse et le fit sentir : « Vraiment ? Pourtant, j’aurais dit que la ressemblance avec sa mère était plus grande… » Andréa fit alors l’une de ces mimiques agacées qu’October savait bien reconnaître. « Absolument pas. Elle a les traits de Rabastan. Il avait les traits fins, tout de même. Celestia n’a fait qu’ajouter une goutte d’exotisme dans le cocktail. Elle a sa couleur de peau, sa physionomie et ses lèvres. C’est tout. » Ce qui était déjà pas mal, mais Andraline n’avait pas l’air de s’en rendre compte. Jadersa hocha alors la tête, hésitante, prête à laisser le dernier mot à son amie : « Tu as sans doute raison, après tout tu les connaissais mieux que moi… Tu as eu le temps d’observer ce merveilleux couple. » October se crispa quelque peu sur le sofa, elle qui ne disait rien jusque-là, demeurant impassible alors que les deux femmes parlaient d’elle comme si elle n’était pas dans la pièce, arborant même un joli sourire. « J’en suis sûre et certaine oui. Et encore, ses formes sont plus fermes, ma nièce fait beaucoup de sport. Pas une once de graisse, elle a de quoi se pavaner. Regarde donc. Elle a les yeux vert bouteille de son cher père. Le même regard puissant et envoûtant, fier et hautain. Surmonté de ces mêmes sourcils sombres, ni trop épais ni trop fin. » Elle posa sa main sur le menton d’October et ramena son visage vers elle. « Le même menton aristocratique, la même fossette y régnant, le même nez fin et parfaitement droit. La même aura, la grâce et l’élégance de ses deux parents. Si tu savais comme tu es belle, October, destinée à de si grandes choses… Tu ne serais pas actuellement avec moi. »



    DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE :

    « Ne jamais, jamais dévoiler tes faiblesses ma chérie. C’est le meilleur moyen de te faire écraser. » Dès son plus jeune âge, voilà ce qu’on lui rabattit jour et nuit. Et croyez-moi, le message passa parfaitement bien. Vous avez à présent sous vos yeux l’une des personnes les plus fières qui puisse exister. Les seuls compliments qu’elle laisse échapper ne sont que de simples jeux de séduction. Autrement, ce serait admettre qu’il y a meilleur qu’elle quand elle doit refléter la perfection absolue. « Ne pas s’attacher. L’amitié et l’amour sont les deux plus grands dangers dans lesquels nous nous plaçons. Surtout le second. Il donnera à l’autre l’ultime possibilité de t’achever, une seule de ses erreurs pouvant te faire sombrer. N’aime pas, October. Surtout pas. Ta famille est là pour toi, c’est elle qui t’a engendré, et c’est la seule à laquelle tu puisses te fier. » Et elle ne se fia à personne. Sur ses gardes en permanence. Elle laissa bien approcher une personne ou deux, tel Arès Hiltz, son meilleur ami. Farouche, méfiante, jamais elle ne se dévoile, gardant ses sentiments pour elle et se réfugiant sous un masque de froideur. L’amour, elle ne connaît pas. Elle n’en a jamais reçu, du moins aucune démonstration, et elle n’en émit pas. « Tiens-toi donc droite. Fais honneur en tout temps à ton rang et ton nom. Tu leur est supérieure. » Et c’est ainsi qu’October devint cette garce méprisante et arrogante, à l’apparence si assurée. En réalité, il ne s’agit là que d’une petite fille fragile, trop protégée, écartée d’un monde qui pourrait faire tomber sa reine. Cruelle princesse, tremblante à l’idée de lire la déception dans l’œil de ceux l’ayant accompagné. « Connais-toi. Sers-toi de tes atouts. Toute personne destinée au pouvoir doit savoir manipuler autrui. Apprend à analyser ton opposant avant de t’en faire un ennemi ou un ami. Sache profiter des opportunités s’offrant à toi. » La poupée de glace fût obéissante. Elle apprit à s’entourer et à défier. Sa langue fourchait à merveille, ses commentaires sarcastiques mettaient habilement fin aux discussions, redorant son ego et humiliant jusqu’au bout sa victime. « Sois sans pitié. Un faible n’a pas sa place à tes côtés. »

    C’est la tête emplie de ces pensées qu’October grandit. Conditionnée, sans doute plus que les autres, une histoire qui commençait alors qu’avec son âge d’enfant, elle voulait susciter la fierté de sa tutrice, et des adultes qui l’entouraient. Manquant fortement de confiance en elle malgré les apparences, aussi avait-elle besoin de se sentir vivre dans les yeux de l’Homme. La doctrine l’enchanta tant qu’elle devint l’une de ses porteuses et préceptrices. Et tant qu’elle se trouve aux côtés d’un autre, elle se sent invincible, railleuse, provocante. Les regards admiratifs qu’on lui lance l’encouragent dans ses sarcasmes et ses jeux de manipulation. Elle apprit également la destruction, et à l’aimer. Voir tomber ceux qui vous entourent quand vous vous élevez, plus majestueuse encore. Et alors, quand la nuit vient, que le poids de ses actions pèse sur elle, que les âmes souillées des oubliés la hante, la folie la gagne un peu plus tout en la mettant à terre.

    GOÛT :

    October aime beaucoup et peu de choses. Un bon nombre qu’elle ne vous avouera pas. Elle aime le pouvoir, la domination, le mal. Si elle pouvait approfondir ses connaissances en Magie Noire, voilà ce qu’elle ferait avec joie. Elle aime lire la souffrance de ceux qu’elle achève par ses mots, les voir humiliés et se gonfler d’orgueil de son côté. Elle aime sentir l’adrénaline monter en elle, symbole de la colère et annonceur de ses futurs méfaits. Elle aime la vengeance. Rien ne lui fait plus plaisir que de mettre à terre quelqu’un s’étant placé sur son chemin. Elle aime la sensation de l’alcool qui brûle son ventre puis sa gorge. Quelque peu attachée aux plaisirs de la chair. Elle aime séduire, tromper, manipuler. Elle aime lire, écrire, chanter, danser, courir, se dépenser, s’apprêter. Regarder les étoiles sur les toits. Elle aime la pleine lune. Le vent et la pluie. Elle déteste le soleil, la chaleur qui lui crame la peau et la fait noircir encore plus. Elle déteste la routine qui s’installe, le quotidien, et est avide de changements et d’aventures en tout genres. Elle préfère les complications à la simplicité. Elle ne supporte pas la naïveté, la niaiserie débordante. Elle est un peu masochiste sur les bords en ce qui concerne les émotions et ses histoires. Guère plus, rassurez-vous. Et bien entendu, elle aime la pureté du sang et rejette le reste.

III. Biographie

    AVANT POUDLARD :

    « Je suis désolé Andraline. Vraiment.
    Drago, dans le noir, plongea son regard dans celui de la jeune femme. Dans ses bras, un paquet aux formes étranges.
    - C’est impossible… Impossible., murmurait-elle, et sa voix se mêlait au vent jusqu’à s’éteindre totalement.
    Il venait de lui annoncer que la sœur d’Andraline, Celestia, et le mari de celle-ci, Rabastan Lestrange, deux fois l’âge de son épouse, avait été assassinés durant la nuit.
    - Et la petite ? October ? Ils l’ont laissé en vie, n’est-ce pas ?
    Drago dégagea un pan de tissu du paquet qu’il tenait, dévoilant le visage d’un petit chérubin. Les bras d’Andréa s’avancèrent immédiatement pour la saisir, de nouvelles larmes coulèrent sur son beau visage.
    - Merlin, merci. Elle est saine et sauve. Mon petit bijou…
    - Nous avons connu des jours meilleurs…
    - Ca reviendra. J’en suis certaine. Ils se lasseront d’un monde trop clair., disait-elle tout en berçant l’enfant, en semblant réellement persuadée.
    - J’espère que tu as raison.
    - J’ai raison, c’est un fait. Merci Malefoy. Pour tout. Pour la petite surtout.
    - Je t’en prie Andréa, c’est normal. Fais attention ce soir. Barricade le manoir. On n’est jamais trop prudent.
    - Oui, je le ferai. Tu sais que la porte des Rosier vous sera toujours ouverte, à toi et à ta famille.
    - Je tâcherai de m’en souvenir. Bonne fin de soirée, Andraline. »
    Il disparut dans un nuage de fumée verdâtre, et la femme resta là encore un moment, évaluant la force qu’il restait à ses jambes. Et ces langes enveloppant un trésor, elle était désormais mère, la mère de sa nièce.

    « Mais par Mélusine ! October, je t’en prie, arrête-toi !
    La petite cessa son manège et décocha un sourire reluisant à sa tante, plaçant ses mains derrière son dos et accomplissant son air angélique.
    - Oui, Tante, excusez-moi.
    Sa voix larmoyante venait irriter la femme. Déjà elle savait mener son monde par le bout du nez. Elle avait l’impression de voir en elle le reflet de sa tante Bellatrix, bien qu’elle ne tint pas de son sang, en plus douce peut-être. Elle grandissait à un rythme fou, était impossible à tenir, attirait déjà tous les regards sur elle, comme sa mère à son âge, pensait Andréa avec un sourire triste, empreint de nostalgie. Et déjà, les souhaits de ceux qu’elle aimait lui tenait à cœur, ça se voyait à la manière dont elle prenait chaque remarque de sa tutrice, comme elle s’inquiétait à chaque fois qu’elle la sentait mal, comme elle accourrait quand elle la sentait stressée. Elle n’était pas égoïste le moins du monde, ce qui ne l’empêchait pas d’avoir cet éclat ambitieux au fond de ses yeux verts. Et Andraline n’avait alors pas à s’en faire, c’était triste à dire, mais elle savait que cette même lueur la pervertirait, et c’était sans compter sur les institutions de la famille.

    Il n’y a rien de particulier à dire sur les années qu’October passa au Manoir. Elles furent plutôt douces même si régentées avec une main de fer par sa tante. Elle savait tout de même que celle-ci tenait à elle, et qu’elle ne lui inculquait que ce qu’elle pensait être le meilleur pour elle. Durant ce temps, elle continua de rêver, telle une enfant, attendant néanmoins impatiemment son nouveau terrain de jeu où elle pourrait mettre en œuvre tout ce qu’elle avait alors appris : Poudlard.

    LES ANNÉES A POUDLARD :

    Que dire de ses années à Poudlard ? Bien entendu, elles ont été mouvementées, comme pour n’importe quelle autre personne côtoyant pendant sept ans un nombre assez important de personnes de son âge. Résumer ici toutes les discussions, rencontres, liens et connaissances serait sûrement alors impossible. J’en citerai quelques-unes parmi les plus importantes néanmoins. Déjà, celui que l’on ne peut oublier : Arès Hitz. Meilleur ami de la belle, il est l’une des seules personnes à Poudlard à avoir acquis son respect. Avec le temps, il devint le meilleur de ses amis. La seule personne ici sans doute, à avoir pu apercevoir un morceau de la part d’humanité qu’October cache sous des couches de crasse. Il faudrait sûrement également citer Yoan Black. Même si celui-ci est à Gryffondor, il ne laisse pas notre Serpentarde insensible. Mais Shannyn Lupin est pour cela comment dire… ? Un obstacle évident sur sa route. Aussi s’emploiera-t-elle très prochainement à la détruire. Quant à Alice Londubat… La question ne se pose pas. Elle a tellement une mine d’idiote sans aucune fierté, maladroite qui plus est, et naïve, qu’October ne pouvait pas faire autrement que de la nommer souffre-douleur numéro un.


IV. Et vous dans tout ça ?

    ANIMAL DE COMPAGNIE : Un chat noir du nom d’Ebène.
    BAGUETTE MAGIQUE : Une goutte de sang de loup-garou, rigide, bois de noyer, 20,1 cm.
    QUIDDITCH : Très grande sportive, cette pratique sorcière se place bien entendu parmi ses favoris. October est très douée au Quidditch, agile, rapide, habile, et passionnée.
    FORME DE VOTRE PATRONUS : Panthère
    FORME DE L'ÉPOUVANTARD : Un couloir sans fin et vide


V. Note des Buses

    ASTRONOMIE : E
    ARITHMANCIE : O
    BOTANIQUE : E
    DIVINATION : -
    DÉFENSE CONTRE LES FORCES DU MAL : O
    ÉTUDE DES MOLDUS : -
    HISTOIRE DE LA MAGIE : A
    MÉTAMORPHOSE : E
    POTION : O
    RUNES ANCIENNES: E
    SOINS AU CRÉATURE MAGIQUE : -
    SORT ET ENCHANTEMENT: E


VI. Hors RP

    PSEUDO : Carpe Diem, Neena
    OÙ AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? : Par Séb <3
    PRÉSENCE : 5/7
    AVATAR : Jessica Alba
    CODE :
Spoiler:
 
(quelque chose comme ça, je l’ai lu y a deux jours x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannyn Lupin
Gryffondor | Brave and Strong
Gryffondor |  Brave and Strong
avatar

Nombre de messages : 901
Niveau Scolaire : 6e année
Côté Coeur : Il est en parfaite santé oO
Animal de Compagnie : Yoan -->[]
Date d'inscription : 26/01/2008

Hogwarts Report's
Votre Maison: Rouge
Sort Favoris: Boclang (a)
Relationship:

MessageSujet: Re: October Lestrange }}   Ven 16 Mai - 17:04

VA L I D A T I O N
5 pts pour Serp' évidamment <3

Bienvenue and Have funn =)

_________________

I'M NOT REALLY A NICE PERSON,
BIT I'M NOT ONE OF THE WORST.
DON'T LOOK THE APPARENCE,,
BECAUSE I'M A BEAST !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remembrall.forumactif.com/index.htm
 
October Lestrange }}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remembrall :: • PEOPLE :: • UNDER THE CHOIXPEAU :: Serpentard-
Sauter vers: